Nouvelle augmentation de taxe en France

Depuis un certain temps, l’augmentation des taxes sur plusieurs produits en France ne cesse de créer des remues ménages. Cette fois, il s’agit d’une nouvelle taxe qui s’applique et qui cause de graves inquiétudes à l’hexagone. Il s’agit de la taxe sur les domaines fonciers. Découvrez les raisons d’une telle augmentation de cette taxe dans cet article.

La France, en route vers une hausse de taxe foncière

Après la crise sanitaire de la Covid-19, c’est au tour des produits de connaître de fortes crises. Vous pourriez en voir plus ici. Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’inflation galopante enregistrée notamment dans l’électricité, l’essence et le gaz et plusieurs autres denrées de première nécessité n’est pas des moindres. Loin d’en arriver à ces limites, la France se place aujourd’hui dans le dynamisme d’une augmentation des taxes foncières. En effet, dans son objectif de lutter contre le «droit au recours», le président français Emmanuel Macron entend instaurer cette nouvelle taxe frontière. La principale idée qui fonde cette décision est que chaque prestation sociale soit directement versée «à la source». Cependant, il s’agit d’une méthode qui ne saurait être profitable pour toutes la population vivant en France.

Les personnes concernées par cette hausse de la taxe foncière

Est concernée par cette augmentation, toute personnes propriétaire d’une résidence immobilier ou de n’importe quel bien immobilier. La taxe sur le foncier n’exclut nullement les particuliers des entreprises. Autant les usines sont concernées que les autres résidences secondaires. Seules les personnes vivant en location peuvent se déclarer exemptes de cette taxe foncière. Il revient au propriétaire de la résidence de s’acquitter de cette taxe foncière. Aussi, certains cas d’exonérations s’observent lorsqu’il s’agit de la perception d’une allocation adulte handicapée ou si la personne est âgée de plus de 75 ans. Toutefois, les bâtiments ruraux construits pour un usage agricole ne doivent pas payer la taxe foncière. Il en est de même pour les nouveaux bâtiments en cours de construction ayant une exonération sur leur taxe foncière. Mais cette exonération est valable pour une période de deux ans.